Une stratégie novatrice d’angiogenèse 

Ce projet de recherche emploie une nouvelle stratégie qui devrait permettre, à l’avenir, de soigner des affections vasculaires, pouvant par exemple entraîner un infarctus du myocarde, non pas par greffe de cellules souches, mais par stimulation de cellules souches déjà présentes.

Contexte
Une ischémie est une diminution de la circulation artérielle dans un tissu. Elle entraîne un défaut d’apport en oxygène et en nutriments dans le tissu concerné, qui peut alors se nécroser. Si le myocarde (muscle cardiaque) est touché, un infarctus peut se produire. Si les bras et les jambes sont touchés, cela peut provoquer une artériopathie occlusive.

Diverses approches de traitement existent pour soigner ces maladies, par exemple l’idée de greffer des cellules souches pour donner naissance à de nouveaux vaisseaux sanguins. Mais de telles greffes se heurtent souvent à des obstacles, comme un risque de rejet par exemple. De plus, il est difficile de trouver les cellules souches qui conviennent et il n’est pas aisé de les faire croître et se diviser en laboratoire.

But
Ce projet de recherche emploie une stratégie novatrice: il s’agit de soigner les vaisseaux sanguins endommagés, non pas par une greffe, mais en s’efforçant de stimuler la division des cellules souches déjà présentes dans les tissus. C’est pourquoi on dit que ce traitement est «sans cellules». Les chercheurs se concentrent sur les cellules progénitrices endothéliales (EPC), qui jouent un rôle important dans l’angiogenèse. Les chercheurs veulent étudier quelles sont les sources les mieux adaptées à la stimulation de ces cellules EPC. Le sang de donneurs sains? Le sang de cordons ombilicaux?

Portée
Si ce projet est concluant, la prochaine étape logique serait un essai clinique. Rien qu’en Suisse, des centaines de milliers de patients pourraient bénéficier de son application clinique: patients atteints d’un infarctus du myocarde, d’un accident vasculaire cérébral ou d’artériosclérose.

Titre original: Chemically-defined cell free medium: a novel therapeutic strategy to induce regeneration of ischemic tissues

Octroi: CHF 276’064.-
Durée: 36 mois

Responsable du projet:
- Dr Stefano Di Santo, Universitätsklinik für Neurochirurgie, Inselspital Bern
- Prof. Hans Rudolf Widmer, Universitätsklinik für Neurochirurgie, Inselspital Bern
- Dr Robert Hans Andres, Universitätsklinik für Neurochirurgie, Inselspital Bern

A ce sujet

Contact

Dr Stefano Di Santo
Inselspital Bern
Universitätsklinik für Neurochirurgie
3010 Bern
tél.: +41 31 632 27 73
e-mail: stefano.disanto@dkf.unibe.ch

© FNS 2014 | Wildhainweg 3, C.P. 8232, 3001 Berne | Tél. +41 31 308 22 22 | Impressum | imprimer la page | recommander cette page Lien vers le site web de la fondation "Accès pour tous" SNFWEB07